Accéder au contenu Accéder au footer

Une passion pour les plantes

Ivo Pauwels est un grand nom du jardinage en Flandre. Dans cette ruelle de Zoersel, près d'Anvers, les passants tournent la tête pour admirer l'atmosphère romantique d'un jardin bien visible depuis la rue.

Les plates-bandes sont denses de plantes avec actuellement une profusion d’ancolies en pleine floraison. Elles figurent parmi les plantes préférées d’Ivo Pauwels, une véritable vedette du jardinage en Flandre. A la télévision, à la radio, dans les magazines mais aussi via ses nombreux livres, il partage sa passion des jardins et sa grande connaissance des végétaux. Quand il rentre de ses reportages parmi les fleurs, Ivo se plonge dans son propre jardin où, comme les jardiniers qu’il interviewe, il change de rythme et oublie les soucis de la vie.

Collections

Au delà de la zone de pelouse à l’arrière de la maison, la serre en bois rappelle l'atmosphère des jardins d’outre Manche. Ivo a eu l’idée de lui adjoindre une structure en pergola recouverte par une glycine et des rosiers. Toutes ces réalisations sont apparues progressivement au fil des ans. « Au début, il n'y avait pas le moindre aménagement. Je suis avant tout un collectionneur de plantes, explique Ivo. J'ai donc accumulé les arbres, les rosiers, les vivaces… En visitant d'autres jardins, j'ai été séduit par des structures. C'est ainsi que les haies sont apparues. Plus tard, les sentiers ont été tracés. J'ai procédé dans l'ordre contraire de l'aménagement normal. » Le jardin d'Ivo Pauwels Le jardin a maintenant trente ans. Les haies qui l’entourent sont devenues hautes et denses, les arbustes ont pris de l’ampleur. Comme cela se produit dans tout espace, les zones d’ombre sont plus importantes. Ivo y collectionne les hostas qu’il aime beaucoup mais il ne les laisse pas former une dominante verte. Il faut de la gaieté et de l’optimisme avec des variétés à feuillage jaune. « L'art des jardins évolue. Auparavant, la mode était aux teintes pastels. Le jaune n'avait pas droit de cité. Mais le jaune et l'orange sont des couleurs optimistes. N'ayons pas peur d'apporter un peu de testostérone dans les plates-bandes ! »

Travail solitaire

ivo-pauwels-2Le jardin ne s’étend que sur vingt ares. Mais avec une telle densité d’aménagements, il paraît beaucoup plus grand, offrant quantité de points de vue différents en fonction du moment de la journée. Pour ses plantations, Ivo ne peut compter que sur son regard. « Mon épouse ne s'intéresse absolument pas au jardinage et n'a jamais travaillé au jardin. Heureusement que des amis viennent m'aider pour l'entretien car autrement, je serais bien seul parmi mes plantes, raconte-t-il en riant. » Au fond du terrain, les sentiers permettent de longer les parterres en rectangles, tous entourés d’une haie basse. Non seulement, ils sont remplis de vivaces mais Ivo palisse encore des rosiers sur des supports en bois. Dans cette zone, il y a tant de plantes qu’il faut se faufiler entre les végétations. « Je plante beaucoup trop serré. Ensuite, les sujets se développent et un hosta devient deux fois plus large que ce que je pensais. Les plantes voisines sont alors à l'étroit et, surtout celles qui sont plus fragiles, risquent de disparaître. Je dois alors transplanter. C'est sans doute ma nature de collectionneur qui me pousse à toujours commettre cette erreur des débutants… »

Les rosiers de Louis Lens

La parcelle aménagée en dernier lieu a un allure plus libre. Ivo y a rassemblé une petite collection de rosiers de Louis Lens, le grand rosiériste belge à qui il a consacré un de ses livres. Durant les prochaines semaines, le jardin sera embaumé par des milliers de fleurs. Mais ce rosier ‘Springtime’ est déjà coloré. « Il est beaucoup trop peu connu. C'est une création de Louis Lens, toujours disponible dans le commerce. Son superbe feuillage fait penser à une fougère, sa longue floraison débute à la mi-avril et se termine début juin. » Pour revenir vers la maison, il faut suivre un dédale de petites chambres de verdure, avec des arbustes, des haies basses et des hostas là où le soleil n’arrive plus. Cette partie, les nombreux visiteurs accueillis chaque année l’apprécient beaucoup. C’est quand il offre du bonheur à d’autres personnes que son jardinier qu’un jardin est le plus beau. Le jardin d'Ivo Pauwels figure parmi les Jardins ouverts de Belgique (www.jardinsouverts.be). Il ouvrira ses portes le week-end des 24 et 25 mai, puis chaque week-end suivant juqu'au 6 juillet, de 10 à 18h. Entrée : 2,50 € au profit d'une œuvre. Adresse : Herentalsebaan, 54 à Zoersel. Infos : 03.312.49.66 ou 03.239.70.57.

 
Remonter en haut de page Accéder au contenu