Accéder au contenu Accéder au footer

Les palissades embellissent le jardin

Bois, métal, végétal… Pourquoi une palissade devrait-elle ressembler à un mur ? Avec un peu de créativité, une simple paroi peut contribuer au charme du jardin.



Pourquoi ne pas installer des palissades ? Généralement destinées à nous garantir une certaine intimité, voire davantage de sécurité, elles peuvent aussi servir à compartimenter le jardin. Une surface qu'on peut embrasser d'un seul regard n'offre guère de surprises. Par contre, pour le visiteur qui découvre un jardin pour la première fois comme pour le jardinier qui y circule chaque jour, des chambres de verdure sont comme les pièces d'une maison. Chaque fois que nous pénétrons dans un volume, nous changeons d'atmosphère avec d'autres couleurs, d'autres senteurs et d'autres activités. Le potager, l'enclos des poules, le compost et la cabane à outils sont autant de zones pouvant être compartimentées. Les grandes surfaces de pelouses peuvent aussi se réduire au profit de l'aménagement de parcelles séparées par des  palissades. Une petite collection de plantes aromatiques, une roseraie, un coin de repos, une mare… Un jardin de quelques ares seulement peut devenir un labyrinthe à sensations.

Respirations

Pour éviter que la palissade ne crée un sentiment d'enfermement avec sa paroi opaque  continue, pourquoi ne pas l'installer en biais de manière à laisser un jour entre chaque section ? Au sein du jardin, le regard pourra déjà deviner l'un ou l'autre élément à découvrir de l'autre côté. Si cette idée est développée de manière mitoyenne, un treillis peut empêcher les passages tandis que des plantes peuvent permettre davantage d'intimité.

Persiennes

Une chambre de verdure peut disposer de volets. La palissade est composée de lattes inclinées qui laissent passer le vent. Les graminées restent en mouvement tandis que les plantes sensibles aux maladies comme les rosiers ne doivent pas subir une atmosphère confinée avec un excès d'humidité. Pour permettre au regard de s'évader, les lattes d'un élément peuvent être plus horizontales.

Plessis

Quel charme campagnard ! Les plessis beaucoup utilisés au Moyen Age sont actuellement à la mode. Si des entrepreneurs sont spécialisés dans ce type d'aménagement, il est facile de les réaliser soi-même. Des branches fines sont tressées entre des piquets. Mais il faut choisir des essences résistant bien au pourrissement. Du bois traité ou du châtaignier pour les piquets. Du saule pour le tressage.

Comme au Japon

Les atmosphères asiatiques sont à la mode dans nos jardins. Un érable japonais au superbe feuillage pourpre, une lanterne en pierre au bord de la pièce d'eau, une touffe de bambou bruissant sous le vent et le décor est déjà planté. Il sera bien plus réaliste si la palissade à l'arrière-plan est construite avec des cannes de bambou. Disponibles sous un large assortiment de diamètres dans les jardineries, elles permettent de constituer une structure originale qu'on ne pourra découvrir dans aucun autre jardin.

Contemporain

L'idée fait son chemin. De part et d'autre de piquets métalliques à section carrée, deux forts treillis sont fixés. Ils peuvent être galvanisés ou rouillés, au choix. L'espace entre les treillis est ensuite rempli avec des pierres de lave qui apportent une note de chaleur au sein du métal. On peut aussi utiliser des écorces de pin en grosse section pour privilégier une isolation phonique. Mais comme les écorces se décomposent petit à petit, il faudra compléter de temps en temps le niveau entre les treillis.

Déchets de taille

Que faire des branches taillées au jardin ? On peut les porter au parc à conteneurs. Ou les broyer pour les transformer en compost. Beaucoup plus simple : elles peuvent être  tassées entre deux rangées de piquets. On forme ainsi une palissade au sein du jardin dont la paroi varie en fonction de la couleur et de la section des branches. Comme les rameaux se transforment au fil des ans en humus au niveau du sol, le niveau pourra être complété.
 

Vos commentaires

  • céline dit:

    Pas mal du tout ! Je retiens surtout la dernière idée. Une solution de recyclage des tailles lorsque l’on a pas de broyeur afin d’en faire un paillis.

Laisser un commentaire

*

 
Remonter en haut de page Accéder au contenu