Accéder au contenu Accéder au footer

Comment planter un rhododendron

De la la terre de bruyère en abondance dans une fosse de plantation n'est pas indispensable pour accueillir un nouveau rhododendron au jardin. D'excellents résultats sont obtenus avec des aiguilles de confères.



Les rhododendrons ont l’avantage de fleurir très jeunes. Un jeune sujet de quelques années seulement est déjà décoratif. Comment bien planter celui qui nous a séduit chez le pépiniériste ?  L’idéal est de l'installer en pleine lumière, un large arbuste ou une haie le protégeant des vents dominants. 

La motte n’est pas enterrée sous une couche de terre. On doit la voir affleurer.

Pour favoriser le milieu acide qu'exige la plante, on peut bien sûr utiliser de la terre de bruyère mais l'idéal est de plutôt incorporer dans le trou de plantation un mélange de terreau et d'aiguilles de conifères. Le pin est le meilleur choix, l’épicea et le doublas convenant également. Grâce à ces aiguilles, l’air parvient bien à la motte et un rhodo développe de nouvelles radicelles plus rapidement que dans les autres amendements, ce qui est un atout dans les terres lourdes. Comme ces racines s'étendent superficiellement sous la surface du sol, il faut absolument éviter de bêcher ou de biner le pied d'un rhodo. Un arbuste aux racines abîmées est considérablement affaibli.

 

Vos commentaires

  • meyer-genay dit:

    Bonjour
    Très bons conseils, très joli arbuste…
    J’ai beaucoup aimé votre émission sur les pivoines. J’adore ces fleurs.
    Christine

  • Béatrice dit:

    Bonjour,
    Je possède quelques rhododendrons que j’ai planté l’année dernière. Dois-je mettre de l’écorce de sapin pour favoriser un milieu acide ou puis je prendre n’importe quel type d’écorce ?
    Faut-il couper jusqu’à la racine les plantes qui semblent ne pas avoir repris?
    Merci !

Laisser un commentaire

*

 
Remonter en haut de page Accéder au contenu